Aide à domicile : employer soi-même quelqu'un ou passer par une association ?

L’avancée en âge des seniors qui vivent à leur domicile entraîne souvent une perte d’autonomie. Afin de rester le plus longtemps chez soi les seniors peuvent faire appel à une aide à domicile.

Une question se pose souvent lorsqu’on souhaite bénéficier d’une aide à domicile : faut-il employer soi-même quelqu’un ou bien passer une association ?

Employer soi-même quelqu’un pour l’aide à domicile

Employer soi-même quelqu’un pour fournir une aide à domicile est la solution la moins coûteuse.

Elle nécessite cependant de faire soi-même les démarches de recrutement et d’assumer les charges administratives d’un employeur, à savoir :

  • Faire une déclaration d’embauche à l’URSSAF dans les 8 jours suivant le recrutement,
  • Etablir un contrat de travail,
  • Effectuer les déclarations trimestrielles pour le calcul et le paiement des cotisations sociales.

Ces tâches peuvent toutefois être allégées grâce au recours au chèque emploi service universel ou CESU.

Le chèque emploi-service universel est un dispositif qui permet aux particuliers employeurs de déclarer et de rémunérer des activités de services à la personne. L’avantage du CESU est qu’il simplifie les démarches déclaratives de l’employeur.

En effet c’est le Centre national du CESU (ou CNCESU) qui effectue le calcul et le prélèvement des cotisations. Il transmet ensuite au salarié un document valant pour bulletin de paie ce qui dispense l’employeur de s’en occuper lui-même.

Parmi activités qui entrent dans le champ des services à la personne gérée par le CENSU :

  • L’entretien de la maison et travaux ménagers ;
  • Les petits travaux de jardinage,
  • La préparation de repas à domicile,
  • La collecte et livraison à domicile de linge repassé,
  • L’assistance aux personnes âgées en perte d’autonomie, à l’exception d’actes de soins relevant d’actes médicaux ;
  • Les services de garde-malade, à l’exclusion des soins ;
  • L’aide à la mobilité et transports de personnes en perte d’autonomie ;
  • La livraison de courses à domicile ;
  • Les soins d’esthétique à domicile pour les personnes dépendantes ;
  • L’assistance administrative à domicile ;

Passer par un service mandataire, une solution intermédiaire

On peut passer par un service mandataire pour employer une aide à domicile. Cette solution intermédiaire permet de faciliter les démarches des particuliers employeurs.

En effet, en recourant à un service mandataires, les particuliers :

  • Ne s’occupent pas de l’embauche,
  • Se déchargent des démarches administratives, tout en gardant le statut employeur

Le service mandataire s’occupe de rédiger le contrat de travail de l’employé embauché. Il s’occupe également des bulletins de paie et remplit les déclarations URSSAF.

Aide à domicile : passer par un prestataire ou une association

Les services prestataires et les associations d’aide à domicile emploient directement des salariés qui sont mis à la disposition des particuliers.

Ces derniers n’ont en conséquence pas de statut employeur et ne s’occupent pas des formalités administratives.

Cette solution, plus chère que la première, offre certains avantages :

  • Pas de charges administratives,
  • La continuité du service : l’employé titulaire du poste est remplacé en cas de maladie ou de départ en vacances.

Bon à savoir, que l’on emploie soi-même une aide à domicile ou que l’on passe par une association, on peut bénéficier de réduction d’impôt ou d’un crédit d’impôts.

Cet article n'a pas répondu à vos question ?

Poser votre question

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Comparer 0