Les déserts médicaux : problématiques pour se soigner des populations rurales

Tandis que le nombre de médecins généralistes, et spécialistes, augmente en France, passant de 100 000 à 200 000 entre 1980 et aujourd’hui, leur effectif diminue dans les zones rurales et dans certaines zones urbaines,
aboutissant à la création de « déserts médicaux ».

Ce phénomène entraine un déséquilibre et une inégalité d’accès aux soins entre les différents départements : 2 millions de Français sont touchés par la désertification médicale et les inégalités entre les territoires ne cessent d’augmenter.

Ainsi selon l’OCDE, on compte en France 330 médecins en moyenne pour 100 000 habitants (contre 610 médecins pour 100 000 habitants en Grèce par exemple). La France se classe donc au 14e rang des 34 pays de l’OCDE.

De quelles solutions disposent les populations rurales vivant dans des déserts médicaux pour se soigner ?

Un « Pacte territoire santé » pour lutter contre la désertification médicale ?

Face au phénomène inquiétant que constitue la hausse des déserts médicaux en France, l’actuelle Ministre de la Santé, Marisol Touraine, a mis en place un « pacte territoire santé ».

Ce pacte s’articule autour de 12 engagements concrets visant 3 objectifs forts pour aboutir à l’égalité de l’accès aux soins.

  • Changer la formation et faciliter l’installation des jeunes médecins
    • Instaurer un stage en médecine générale pour 100% des étudiants
    • Proposer 1 500 contrats d’engagement de service public signés d’ici 2017
    • Encourager l’activité de 200 « praticiens territoriaux de médecine générale » dès 2013
    • Nommer un « référent installation » unique dans chaque région
  • Transformer les conditions d’exercice des professionnels de santé
    • Développer le travail en équipe
    • Rapprocher les maisons de santé des universités
    • Développer la télémédecine
    • Accélérer les transferts de compétences
  • Investir dans les territoires isolés
    • Garantir un accès aux soins urgents en moins de 30 minutes d’ici 2015
    • Permettre aux professionnels hospitaliers et salariés d’appuyer les structures ambulatoires
    • Adapter les hôpitaux de proximité et responsabiliser les centres hospitaliers de niveau régional à l’égard de leur territoire.
    • Conforter les centres de santé

La Télémédecine, une solution à la désertification médicale des campagnes ?

La Télémédecine peut constituer une réponse à la désertification médicale.

Contributeurs dynamiques d’un secteur en plein développement, les acteurs de la télémédecine ne cessent d’innover en s’appuyant sur les nouvelles technologies de la communication pour proposer des solutions aux déserts médicaux.

Certains services de téléconseil, comme celui mis en place par Médecin Direct, permettent de mettre en relation des patients et des médecins sur internet. Le service est également accessible via une tablette de santé connectée. Les médecins délivrent des conseils, mais n’établissent cependant pas de diagnostics. L patients peuvent être mieux orientés et dirigés vers des professionnels.

Une cabine de télémédecine innovante est également arrivée en France il y a quelques mois. Elle permet non seulement aux patients d’être mis en relation directe avec un médecin mais aussi de mesurer :

  • Le, la Poids, taille et IMC
  • La température
  • La tension artérielle
  • La fréquence cardiaque
  • Le taux d’oxygène sanguin

Ce type d’équipements, s’ils se généralisent, apportent en partie une solution alternative dans la lutte contre les déserts médicaux.

La e-santé pour suivre au quotidien les patients
Les applications de e-santé, en association avec des objets connectés de santé, sont en plein essor. Ces nouvelles solutions permettent aux médecins et professionnels de la santé de suivre les patients, notamment ceux souffrant de maladies chroniques.

Ces dispositifs permettent, et cela dès aujourd’hui de mesurer la pression artérielle, le rythme cardiaque, la qualité et le rythme de sommeil …

En conclusion, si les déserts médicaux sont un problème préoccupant en France, ils permettent dans un même temps, l’accélération de la recherche et un déploiement rapide des technologies innovantes, qui peuvent d’une part apporter des solutions alternatives et d’autres part venir combler et enrichir le système médical actuel.

Cet article n'a pas répondu à vos question ?

Poser votre question

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Comparer 0